Random Kindness – Semaine 5

#29: Croire en quelqu’un. Pas besoin de me forcer, et je ne l’ai pas fait parce que c’était sur la liste. Je crois en cette personne très fort, qui doutait de ses compétences en lien avec son domaine professionnel. Une discussion reboostage s’imposait.

#30: Laisser un mot dans un café. J’ai donc écrit un mot pour un inconnu, en lui disant des trucs sympas en m’assurant qu’il ne pense pas que c’était dédié à quelqu’un. Je l’ai caché entre la carte et la sucrière. C’est chelou de pas pouvoir voir sa réaction, mais c’était rigolo à faire.

#31: Nettoyer sa  rue. Ce jour là je procrastinais. Je tentais de travailler sur ma thèse, mais mollement. Pis je me suis mise à faire des lessives plutôt. Et en faisant des allers-retours entre mon appartement et la buanderie, j’ai remarqué qu’il y avait des papiers dans les escaliers à deux étages différents. En me rappelant qu’il y avait cet élément sur la liste, je suis repassée par là et je les ai ramassé, pis j’ai encore ramassé quelque chose devant l’immeuble en sortant la poubelle. Pas grand chose à nettoyer de plus, la porte de l’immeuble donne sur un petit chemin dont nos concierges prennent grand soin.

#32: Écouter quelqu’un. J’avais pas vu cette personne depuis un petit moment, on a passé un bon moment de notre rendez-vous à discuter d’elle et de ce qu’elle vivait en ce moment. Je ne l’ai pas fait parce que c’était sur la liste, mais parce que ça s’y prêtait et que c’était ce qu’il fallait faire.

#33: Encourager quelqu’un. Dernière ligne droite pour une collègue, entravée par des choses qui ne dépendent pas d’elle (et qui sont chiantes). Séance de boostage again. Je n’étais pas en mode liste, je l’ai croisée dans un couloir et on a discuté de ça tout de suite.

#34:Dire bonjour à quelqu’un dans la rue. En rentrant des courses, que j’étais allée faire en sortant du lit. Ce qui signifie que j’étais en training, qu’il pleuvait, que j’était ni maquillée ni coiffée et que j’avais envie de croiser personne que je connaissais. Ça me semblait être un bon défi de dire bonjour à quelqu’un que je ne connais pas dans ces conditions. J’ai eu peur qu’il pense qu’on se connaissait, mais non, ça a passé et il m’a dit bonjour aussi.

#36: Demander à ses grands-parents de raconter des choses. J’ai la chance d’avoir encore trois grands-parents, avec qui je m’entends très bien. Je suis d’avis que parfois on n’écoute pas leur histoire jusqu’au bout et ça peut m’agacer. Leur voix n’est pas des plus puissantes et il arrive souvent qu’au moment où ils commencent à raconter quelque chose, quelqu’un se mette à servir du vin ou à leur demander leur assiette pour les servir. Là c’était plus calme, du coup je leur ai posé plusieurs questions pour qu’ils parlent plus. J’avais aucune idée des nombreux voyages d’affaire de mon grand-père et de la première fois où ils ont tous (eux et leurs trois enfants) pris l’avion. Mythique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s