Random Kindness – Semaine 13

#87: Troquer. Dans le bouquin, ils restent assez vagues concernant ce qu’on doit troquer. J’ai réalisé après coup que j’avais troqué un service contre un autre service lundi soir. Quelque chose qui me dépannait grandement contre quelque chose qui dépannait grandement quelqu’un d’autre. Beau ça.

#88: Envoyer une lettre love. Cela fait 5 ans que j’ai rencontré ma collègue de doctorat, celle avec qui j’ai vécu l’entier des étapes académiques que nous avons franchies durant ces longues années. Ça méritait une lettre bilan-boulot-amitié-love. Écrite sur un papier officiel des examens de l’Université, en souvenir et glissée dans la boîte aux lettres de son bureau, parce que ça lui fera sûrement plus plaisir qu’une énième lettre de notre faculté nous rappelant tel ou tel délai.

#89: Donner quelque chose à une personne dans le besoin. Je suis retournée travailler à la soupe populaire, c’était super, j’ai changé de poste, plus intense et plus challengeant. Lors de cette soirée, j’ai appris plein de choses, notamment que le roumain c’était de l’italien avec des [ch] (#crashcoursederoumain) et remplir des sacs de nourriture extrêmement vite. J’ai aussi eu l’occasion d’offrir des sacs en plastique à des gens qui n’en avaient pas pour repartir avec de la nourriture et deux cigarettes à deux bénéficiaires.

#90: Offrir quelque chose de vieux à quelqu’un. Parfois je m’achète un vêtement et en le montrant à ma mère, elle me lâche: « ça t’oubliera pas de me donner quand tu mets plus. ». Ça me fait rire à chaque fois et je lui donne souvent des trucs. Mais là, y a un t-shirt en particulier sur lequel elle avait tilté, elle était allée chercher l’étiquette dans ma nuque et avait presque voulu aller à Lille en sachant que je l’avais acheté là-bas. Je ne le mets plus tellement, du coup je lui l’ai emballé et je vais aller le déposer dans sa boîte aux lettres.

#91: Aider un ami timide. Je vous promets que j’ai bien cherché, j’en ai pas, où alors je ne les ai pas croisé depuis des siècles. Du coup c’était compliqué d’accomplir cette action. MAIS, en donnant un atelier d’initiation à l’impro vendredi après-midi, je suis tombée sur une participante méga timide, qui ne cessait de me regarder à chaque fois qu’elle prononçait quelque chose. Elle a cherché mon soutien très rapidement et je lui l’ai donné tout au long de l’atelier. Je l’encourageais pendant et après ses interventions, de plein de façon différente. J’ai été émue lors de son dernier passage: elle a choisit une émotion très claire et elle a fait une proposition super à son partenaire. À la fin du stage, les gens s’éloignaient et elle est venue vers moi pour me remercier, en disant que ça avait été super progressif et qu’elle était contente d’avoir fait tous les exercices. Sweet.

#92: Coller des post-it positifs. Ma collègue s’apprête à soutenir sa thèse et c’est une source de stress et de remise en question (normal). J’ai donc profité de son absence pour aller coller plein de petits mots sur ton écran d’ordinateur. Des encouragements, des blagues et des pensées positives.

#93: Faire un cadeau aux hommes/femmes de ménage de son lieu de travail. J’ai préparé un rectangle de papier argenté sur lequel j’ai écrit des remerciements pour ces quelques années de confort, de propreté et de sympathie. Je suis allée glisser cette feuille dans la porte du bureau du concierge qui se situe au sous-sol du Géopolis. Je pars bientôt, c’était donc une super occasion et je pense que ça doit pas leur arriver souvent qu’on les remercie pour leur boulot.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s